Prochaine Rencontre de prières : dimanche 15 novembre à Magalas (34)

Consultez le programme des rencontres mensuelles dans l'actualité ou sur les bulletins.


 


Grâces reçues par l’intercession de la Vierge d’Ardouane

 

Grâces reçues par l’intercession de la Vierge d’Ardouane
J.P.
Ce dimanche 15 Juin, je ne suis pas bien, physique et moral très perturbés. La semaine précédente aussi d’ailleurs. J’attends cette journée au MAS DIEU, pour me ressourcer auprès de Marie et de mes frères et sœurs.
En arrivant, Roger nous souhaite la bienvenue, et en me serrant la main, sent, devine mon mal-être, qu’il me révèle, d’ailleurs, en ajoutant qu’il me verrait un peu plus tard.
Au cours du chapelet, il me conseille de prier Marie en église, le lundi ; ce que je fais d’ailleurs avec confiance. Cette heure passée avec Marie m’apaise, me réconforte, je m’endors, le soir, calmée.
C’est au petit matin dans un demi sommeil que j’ai eu un songe : la vision des visages tourmentés, en pleurs, de 2 adolescents, dont une à qui j’ai fait le caté les deux dernières années. Ces deux petites répétant sans cesse, comme un leitmotiv :
« Alors on ne verra plus Jésus ? Alors on ne verra plus Jésus ? ». Leurs souffrances me font mal, très mal !... C’est alors que je me réveille et réagis immédiatement, ressentant comme elles cette peine, cette souffrance, et la réaction instantanée, l’impulsion de faire quelque chose.
Je dois vous informer sur le fait que, faute d’offres pour prendre la relève des anciennes, il est à craindre qu’il n’y ait plus de catéchisme dans mon village.
Dans les secondes qui suivent, poussée par une impulsion très forte, ma décision est prise : je reprendrai l’enseignement, mais aux petits de 7/8 ans (comme Marie me l’a fait sentir) pour avoir le bonheur de leur parler de Jésus, Marie, du Ciel.
Ne doutant pas une seconde de la grâce et lumière de Marie, je réponds « oui ! oui ! ». Je suis complètement réveillée, le cœur inondé de joie, d’amour, de reconnaissance envers Marie.
Mon mal-être a disparu, je suis heureuse. Merci Mon DIEU, merci MARIE.
J.P.


Mme Navarro
En 1996, dans un message, la Sainte Vierge nous disait d’amener, à la prochaine rencontre, appareils photos et caméras, afin selon la Volonté Divine, de laisser des signes incontestables de sa présence. A la vue des photos prises alors, ma foi a augmenté ainsi que ma confiance.
En 1998, mon fils Eric, âgé de 28 ans, a eu un cancer de l’œsophage. On l’a opéré au mois d’août. Nous avions au cœur le message de juin 98 :
« Mes enfants, au travers de différentes personnes ici présentes, qui ont une souffrance morale très profonde, qui ont des larmes qui coulent dans leur cœur, je vais leur apporter un réconfort à chacune dans un lieu précis, vis à vis d’une personne précise et en temps voulu. Mais il faut prier, prier, prier. »
L’opération de mon fils a duré 14 heures. Nous sommes revenus chez nous sans avoir pu le voir ; il était 20 heures. A 21 heures, le téléphone a sonné, l’infirmière m’a dit alors qu’une personne voulait me parler. Il s’agissait de mon fils qui me disait : « Maman, ça va. A demain ! » Après une telle opération ! Pour moi, notre Maman du Ciel était bien près de lui.
Le lendemain, nous avons pu le voir en soins intensifs 10 minutes. Mais qu’il était beau mon petit, son visage rose bien reposé, comme s’il n’avait pas subi cette grave opération.
Après avoir passé une vingtaine de jours à St Eloi, l’infirmière lui a retiré la lame sur le côté. A son grand étonnement, alors que cela coule habituellement, la plaie était presque cicatrisée.
Melle Cadenes m’avait envoyé la photo de la main stigmatisée de St Padre Pio et m’avait dit de la poser sur mon fils. Avec la foi et la prière, on obtient habituellement des miracles. Cela a été vrai pour mon fils Eric.
En 1996, il a fallu hospitaliser ma petite fille Marina, âgée de 5 mois, pour une gastro à l’hôpital de Béziers. Mais cela s’est compliqué et elle a fait une septicémie. C’était grave. Elle a été guérie grâce au Ciel, à la Sainte Vierge et St Padre Pio.
Elle va avoir 12 ans le 21 septembre et elle est en bonne santé.
En 2001, mon fils Eric, de nouveau, a eu un accident de voiture. Il a sauté un mur en pierre pour atterrir plus loin dans un champ contre un arbre. Lorsque le camion de dépannage est arrivé, le dépanneur a dit : « C’est un miracle qu’il ne soit pas tué, il n’a eu que des égratignures, la voiture est bonne pour la casse. » Dans sa voiture, il avait un porte clé avec d’un côté la Sainte Vierge et de l’autre Saint Padre Pio. En le récupérant, j’ai dit à mon mari de le toucher. Le manteau Du Padre était comme du tissu.
En 2006 enfin, mon fils Samuel a eu en 6 mois deux graves accidents de voitures qui auraient pu le tuer (voitures à la casse).
Mon mari Maurice se moquait toujours de moi à mes retours de pèlerinage à San Damiano. Il a fallu la maladie de mon fils Eric pour le faire changer. Il est même venu à Lourdes l’année de l’opération d’Eric, puis à San Damiano. Il participe aujourd’hui à la messe.
Que de cadeaux du ciel. Je ne les remercierai jamais assez.

Mme Navarro – août 2008


Témoignages reçus suite à la journée du 20 septembre 2009



J’ai aperçu un éclair bref qui m’a fait sursauter.


Lucile B….


J’ai senti des parfums, je ne peux pas préciser.


Juliette


J’ai ressenti une très forte odeur de roses et de lys.


Andrée


Il y avait des odeurs comme Guerlain mais en mieux ainsi qu’une senteur qui ressemblait aux lys blancs  mais en plus puissant. Merci Marie.


Dolores J…


J’ai demandé un signe d’eau, la pluie. Dieu par Marie m’a exaucée Alléluia !


Marie-Pierre


J’ai ressenti un parfum assez fort tout au long du dernier chapelet, avant la pluie. Merci


Anne-Marie


J’ai ressenti des odeurs très soutenues que je ne sais pas définir.


Yves


Un peu avant le début du message en ce 20 septembre, une forte odeur de roses anciennes s’est répandue sur nous. Cette odeur tenace, forte et douce à la fois, est restée durant tout le message et tout le rosaire. De plus durant le message, les nuages ont formé un énorme cœur.


Frédéric



Une odeur puissante et pénétrante. Ce n’était pas un parfum de séduction. Il avait la fougue de l’odeur d’alcool, la puissance des violettes et de subtiles senteurs de fleurs des champs. Une odeur BELLE.


Samuel





Témoignages reçus suite à la journée du 18 octobre 2009


Lors de la prière, j’ai ressenti un parfum de fleur.


Lucien 


Aujourd’hui, il y a eu des effluves extraordinaires de parfums de Tiare, Vanille, de fleurs exotiques.


Vive Marie !


Dolores


Devant le prêtre, avant (1 seconde) la communion, une délicate odeur florale (toujours indéfinissable). Une belle odeur


Samuel.


Merci, Marie pour cette journée où tu m’as révélé ton Amour, ta tendresse de mère, tu m’as confirmé que le passé est pardonné et tu m’as montré ta Lumière, j’ai vécu un instant à cœur avec Toi et avec l’Esprit Saint. Dans mon âme, tout a été transformé, transfiguré et tu m’as montré le Ciel ouvert, la lumière de toutes les couleurs de l’arc en ciel : bleu, vert, jaune, orange, violet. Je suis si heureuse depuis hier et aujourd’hui. Merci pour la réponse que tu m’as apportée au sujet de Richard, mon ami que nos désirs ne fassent qu’un avec toi. Merci, notre Maman du ciel.


Chantal  B


Merci de pouvoir sortir de l’enfer de l’oppression  et du cauchemar qui a duré 36 ans et plus.


Gloire à Dieu


Gloire à toi Sainte Vierge.


Chantal  B


 



Témoignage sur le 15 août 2010


J’attendais ce 15 août 2010 avec une impatience en mois, que je ne saurais expliquer……


Cette journée je l’avais réservée pour Marie, par amour bien sur, mais aussi je pense, parce qu’elle pouvait m’apporter quelque chose, que j’espérais au fond de moi, j’attendais un signe, un cadeau de Marie en ce grand jour…..


Il est dit, que dans une assemblée comme la notre, après le message, chacun ou chacune, peur avoir des signes différents dans le même moment. En ce qui me concerne, j’attendais.


J’attendais sereine, et soudain dans le ciel bleu, superbe et lumineux, j’ai vu le « croissant de lune, avancer, se glisser, derrière un gros nuage blanc « immobile » lui, réapparaitre toujours dans son avancée régulière et très visible, pour moi et mon amie Valérie. Sidérées, l’une et l’autre, par cet astre en mouvement, en plein jour et en plein soleil, ce croissant de lune est remonté tranquillement au dessus des nuages, pour s’immobiliser complètement ».


Merci, JESUS, MARIE


Merci, mon DIEU


Josiane 



Témoignage 15 août 2010


Bonjour,


Je tenais à témoigner car le 15 aout 2010 a été une révélation pour moi lorsque j'ai entendu la Sainte Vierge j'ai été bouleversée je n'y croyais pas et pourtant ....


Suite à ce dimanche j'ai eu la diarrhée pendant une semaine sans mal de ventre ni autre malaise et elle a stoppé le dimanche suivant aussi brutalement qu'elle avait commencé, et après cela j'ai eu une tonicité et une force décuplée le lundi matin au réveil. C'est comme si j'étais dans une pièce sombre et que quelqu'un d'un coup avait allumé la lumière, je n'avance désormais plus à tâtons mais d'un pas sur vers le chemin de la foi. J'avais des grosses angoisses qui ont complètement disparues des maux de dos et autres qui ne sont maintenant plus que de mauvais souvenirs, alors merci car c'est extraordinaire j'étais venue plus que septique par rapport à Roger et je repars convaincue et surtout avec une foi formidable pour prier et aider ceux qui souffrent. Merci ma JOLIE MAMAN DU CIEL pour ce cadeau ! J'ai toujours cru en vous mais de vous entendre fut une révélation, en somme la cerise sur le gâteau si je peux me permettre. Bien de jolies pensées pour Roger qui fait le lien pour que nous puissions vous entendre et vous recevoir dans notre chair...


Bénédicte.



Témoignage 2010


Cela faisait longtemps que je ne pratiquais plus les Sacrements de l’Eglise. Pour tout dire, je ne souhaitais plus fréquenter cette institution dans laquelle je ne me reconnaissais plus vraiment. Petit à petit, et cela même si je pensais garder un contact avec le Ciel, ma foi se dissolvait invariablement.


Cette crise profonde me vidait de tout sens à l’existence. Il faut dire que depuis mon plus jeune âge, et de famille catholique, j’ai toujours vécu dans le respect des traditions et des sacrements.


Lorsqu’il y a trois ans de cela, je croisais par le plus grand des hasards l’association de Marie, celle-ci recherchait quelqu’un susceptible de travailler sur le livre de transcriptions des messages.


J’ai ainsi découvert les textes des messages de la Vierge reçus par M. Emanuel. J’ai été touché au plus profond de mon âme par cette Espérance formidable, cet amour inconditionnel de Dieu pour les hommes que je retrouvais enfin. J’entendais de nouveau l’Amour et la Paix toujours prônés par le Christ.


De message en message, Marie m’a ainsi pris par la main, moi le pauvre, le petit, qui ne se sentait plus digne de la Miséricorde.


Chemin faisant, je reprenais confiance en l’Eglise. Puis, au cours du pèlerinage en Italie, j’ai pu retrouver la paix profonde dans le Sacrement de Réconciliation et dans l’Eucharistie.


J’ai reçu depuis des grâces incalculables. Il m’est donné de sentir les parfums, d’apprécier la paix intérieure. J’ai rencontré des personnes extraordinaires et vis une aventure hors du commun.


La tache est immense et les ouvriers peu nombreux. Mais les grâces et les promesses sont à la hauteur du chemin à parcourir.


Je ne puis aujourd’hui qu’inciter les gens que je rencontre à lire les messages et se laisser toucher par ces paroles d’Amour et de Paix, se laisser envahir par la douce fraicheur de l’eau vive qui jaillit du Cœur de Christ, la Miséricorde infinie du Père, la sagesse de l’Esprit et le tendre sourire de Marie qui nous accompagne sur la route parsemée de pétales de roses.


Je ne puis que les inciter à la prière et à l’ouverture envers autrui, vraie source de joie et de rencontre avec le visage de Celui qui a pris notre humanité.


Je ne puis que les inviter, alors même que le monde pris par le matérialisme et la soif de néant est en pleine déroute, à trouver en eux la vraie Paix, cette sérénité et cette confiance d’un monde meilleur, promis par Dieu le Père.


Frédéric


 



Témoignages 2013


C'est de retour d'un rendez vous à Notre Dame d'Ardouane ( qui se trouvait dans le parc à ce moment là ) que notre fils nous dit qu'il est amoureux. Vu son âge, 30 ans, c'était normal. Notre joie s'est transformée en cauchemar à la révélation de cette personne. Elle avait un enfant, à tout péché miséricorde. Mais plusieurs amants, et son plaisir, détruire les foyers.


O Seigneur pitié! Nous ne voulions pas juger. Tout de même, il était de notre devoir de le mettre en garde. Rien à faire.


Très éprouvés nous nous sommes tournés vers notre maman de ciel lui demandant de sauver son âme et la notre si telle était la volonté du Seigneur.


Jésus, Marie nous avons confiance en vous et nous espérons en vous.


Cela dura 3 mois. C'est long et court quand on souffre.


Un beau jour, notre cher enfant nous dit qu'il vient de rompre, que cela ne pouvait pas aller.


Ouf! Heureusement lui avons nous répondu


Vous étiez au courant! 


Pourquoi ne pas me l'avoir dit? 


Mon petit tu étais sourd et aveugle. 


 Grâce à Notre Dame d'Ardouane tout est rentré dans l'ordre.


En remerciement, nous tenons à porter témoignage pour cette grande grâce.


Elle continue à veiller sur lui car il a rencontré une épouse charmante et ont 2 filles de 3 ans et 7 mois qui font la joie et le bonheur de la famille 


 


Simone